+34 638 042 482      Email  
 
 
 
 

Town

 
 

Type

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

sábado, 18 de julio de 2020

 

 

 

        Accord hispano-allemand

 


                         RÉSIDENTS FISCAUX EN ESPAGNE AVEC DES REVENUS D,ALLEMAGNE

 

 

De Marti Projects S.L. nous voulons faire écho à un document de l,administration fiscale espagnole concernant un accord existant avec l,Allemagne.

 

(Le contenu de ce document est purement informatif et a été préparé à des fins d,information. Pour plus d,informations, veuillez consulter la loi relative à l,impôt sur le revenu des personnes physiques et l,accord hispano-allemand pour éviter la double imposition).

  RÉSIDENCE FISCALE I

Une personne physique est un résident du territoire espagnol lorsque l,une des circonstances suivantes se produit:

- Qu,ils restent plus de 183 jours, au cours de l,année civile, sur le territoire espagnol.

Pour déterminer cette durée de séjour, des absences sporadiques seront calculées à moins que le contribuable ne prouve sa résidence fiscale dans un autre pays (au moyen d,un certificat de résidence fiscale délivré par l,administration fiscale de cet autre pays). Dans le cas des pays ou territoires de ceux classés comme paradis fiscaux, l,administration fiscale peut exiger une preuve de permanence dans ce pays pendant 183 jours au cours de l,année civile.

- Que le noyau principal ou la base de ses activités ou intérêts économiques résident directement ou indirectement en Espagne.

- Le conjoint non séparé légalement et les enfants mineurs qui dépendent de cette personne physique résident généralement en Espagne. Cette troisième hypothèse admet la preuve du contraire.

  II-TAXE SUR LES REVENUS DES PERSONNES PHYSIQUES

Si une personne physique, conformément à ce qui est décrit, se révèle être un RÉSIDENT FISCAL en Espagne, elle sera contribuable à l,impôt sur le revenu des particuliers (IRPF) et devra payer des impôts en Espagne pour son REVENU MONDIAL, c,est-à-dire qu,elle devra déclarer en Espagne les revenus obtenus dans n,importe quelle partie du monde, sans préjudice de ce qui est prévu dans l,Accord pour éviter la double imposition internationale signé entre l,Espagne et le pays d,origine des revenus.

Les conventions énumèrent certains types de revenus et prévoient, pour chacun d,entre eux, les pouvoirs fiscaux correspondant à chaque État signataire:

- Dans certains cas, pouvoir exclusif pour le pays de résidence du contribuable,

- Dans d,autres, pouvoir exclusif pour le pays d,origine des revenus et :

- Enfin, dans certains cas, pouvoir partagé entre les deux pays, tous deux pouvant imposer les mêmes revenus mais avec l,obligation pour le pays de résidence du contribuable d,arbitrer des mesures pour éviter la double imposition.

La période d,imposition IRPF est l,année civile. Une personne sera résidente ou non résidente pendant toute l,année civile, car le changement de résidence ne signifie pas l,interruption de la période d,imposition.

Le COMPTE DE RÉSULTAT des personnes physiques résidant en Espagne, est présenté dans les mois de mai et juin de l,année suivant la constitution des charges. Le règlement de l,IRPF réglemente les limites et conditions qui déterminent l,obligation de produire la déclaration de revenus, qui doit être consultée chaque année. Les revenus exonérés ne sont pas pris en compte pour déterminer l,obligation de déclaration.

Exemple: contribuable, résident fiscal en Espagne, dont le seul revenu en 2013 est une pension allemande, causée par le fait d,avoir travaillé dans une entreprise de ce pays (l,Espagne a généralement le pouvoir exclusif d,imposition car il s,agit d,une pension privée, l,accord est expliqué ci-dessous). Si la pension dépasse le montant de 11.200 euros par an, selon les limites et conditions de l,obligation de déclaration par rapport à l,exercice 2013, il serait obligé de produire une déclaration de revenus des particuliers pour 2013, puisque le payeur de la pension allemande n,est pas obligé pratiquer des retenues à la source au titre de l,impôt espagnol sur le revenu des personnes physiques.

 CONVENTION HISPANIQUE-ALLEMANDE du 3 février 2011 (BOE du 30 juillet 2012)

(Le texte de l,accord peut être consulté sur www.agenciatributaria.es à l,adresse suivante: Accueil> Règlements et critères d,interprétation> Fiscalité internationale)

De manière simplifiée, compte tenu des dispositions du nouvel accord entre l,Espagne et l,Allemagne (CDI), applicable à compter de l,exercice 2013, l,imposition pour les RÉSIDENTS FISCAUX les plus couramment obtenus en Espagne des revenus de la SOURCE ALLEMANDE serait:

Retraites: entendues comme des rémunérations qui ont leur cause dans un emploi antérieur, elles bénéficient d,un traitement différent selon qu,elles sont publiques ou privées.

- Pension publique (article 18.2 CDI): par pension publique, on entend ce qui est perçu en raison d,un emploi public antérieur; c,est-à-dire ce qui est perçu en raison de services rendus à un État, à l,une de ses subdivisions politiques ou à une entité locale, par exemple, la pension qu,un fonctionnaire perçoit. Son traitement est:

 1 .  En général, les pensions publiques ne seraient imposées qu,en Allemagne.

En Espagne, ils seraient exonérés, bien que l,exemption soit appliquée progressivement. Cela signifie que si le contribuable était obligé de produire une déclaration de revenus des particuliers pour obtenir d,autres revenus, le montant de la pension exonérée est pris en compte en Espagne pour calculer l,impôt applicable aux autres revenus.

 2 . Toutefois, si le bénéficiaire de la pension publique résidant en Espagne était de nationalité espagnole, ces pensions ne seraient imposables qu,en Espagne.

- Pension privée (article 17 CDI): pension privée désigne tout autre type de pension reçue en raison d,un emploi privé antérieur, par opposition à ce qui a été identifié comme emploi public, par exemple, la pension de sécurité sociale reçue par un travailleur du secteur privé. Son traitement est:

  1. En général, ils ne paieraient des impôts qu,en Espagne.


  2. Toutefois, les paiements effectués conformément à la législation allemande sur les assurances sociales peuvent également être imposés en Allemagne lorsque l,événement donnant lieu au droit de percevoir un revenu survient au 31 décembre 2014, avec une limite fiscale de pourcentage suivant du montant brut:


 2029 . 5%, lorsque le fait qui génère le droit de percevoir le revenu intervient entre le 1er janvier 2015 et le       31 décembre 2029.


 2030. 10%, si le fait déterminant de la perception s,est produit à partir du 1er janvier 2030.


 3. De même, le régime de la section précédente sera appliqué aux autres paiements reçus à compter du 31 décembre 2014 lorsqu,ils sont générés en raison de cotisations à des pensions fiscalement encouragées (article 17.3 CDI et dispositions VI, VII et VIII du protocole annexé) qui ont été effectuées pendant une période de plus de douze ans.


Dans les cas des sections 2 et 3, en ce qui concerne l,impôt payé en Allemagne jusqu,à la limite d,imposition, le contribuable peut appliquer en Espagne la déduction de l,impôt sur le revenu des personnes physiques pour double imposition internationale.

Revenus immobiliers (article 6 CDI): les revenus immobiliers situés en Allemagne sont imposables en Espagne et en Allemagne. Le contribuable résident aurait le droit d,appliquer en Espagne la déduction de l,impôt sur le revenu des particuliers pour la double imposition internationale.

Dividendes (article 10 CDI): les dividendes de source allemande peuvent être imposés en Espagne conformément à sa législation interne. Ces dividendes peuvent également être imposés en Allemagne, s,il s,agit du pays où réside la société versant les dividendes et conformément à la législation de cet État, mais si le bénéficiaire effectif des dividendes est un résident de l,Espagne, l,impôt également requis aura une limite maximale de 15 pour cent du montant brut des dividendes. Le contribuable résident aurait le droit d,appliquer la déduction pour double imposition internationale jusqu,à cette limite de l,impôt sur le revenu des personnes physiques en Espagne, en tenant compte du fait que l,impôt intérieur espagnol (IRPF) établit une exonération de 1500 euros par an sur les dividendes et jusqu,à ce montant, il n,y a pas de double imposition. 

Intérêts (article 11 CDI): en général, depuis l,exercice 2013, les intérêts provenant d,Allemagne et dont le bénéficiaire effectif est un résident fiscal en Espagne ne peuvent être imposés qu,en Espagne.

Rémunération des membres des conseils d,administration des sociétés résidant en Allemagne (article 15 CDI): ils sont imposables en Allemagne et en Espagne. Le contribuable aurait le droit en Espagne d,appliquer la déduction pour double imposition internationale.

  Les gains en capital:

- Dérivés de biens immobiliers (article 13.1 CDI): les bénéfices obtenus par l,aliénation de biens immobiliers situés en Allemagne, peuvent être imposés aussi bien en Espagne qu,en Allemagne. Le contribuable a le droit d,appliquer en Espagne la déduction de l,impôt sur le revenu des particuliers pour la double imposition internationale.

- Dérivé d,actions ou de participations dans des sociétés dont les actifs sont constitués d,au moins 50 pour cent, directement ou indirectement, de biens immobiliers, ou qui accordent, directement ou indirectement, le droit de jouir d,un bien immobilier, si le bien est situé dans Allemagne (article 13.2 et 13.3 CDI): les plus-values ??de cession de ces actions ou participations peuvent être imposées aussi bien en Espagne qu,en Allemagne. Le contribuable a le droit d,appliquer en Espagne la déduction de l,impôt sur le revenu des particuliers pour la double imposition internationale.

- Dérivés de biens mobiliers faisant partie des actifs d,un établissement stable (article 13.4 CDI): bénéfices provenant de la vente de biens mobiliers faisant partie des actifs d,un établissement stable qu,un entrepreneur ou un résident professionnel en Espagne possède en Allemagne, Y compris les bénéfices provenant de la cession dudit établissement stable (seul ou avec la société dans son ensemble), sont imposables en Espagne et en Allemagne. Le contribuable a le droit d,appliquer en Espagne la déduction de l,impôt sur le revenu des particuliers pour la double imposition internationale.

- Dérivés d,une autre classe de biens (article 13.6 CDI): en général, les bénéfices provenant de la vente de toute autre classe de biens ne peuvent être imposés en Espagne que tant qu,il s,agit de l,État dans lequel réside le cédant. Un exemple de ce type serait le profit tiré de la vente d,actions d,une société allemande. Cependant, dans certains cas de changement de résidence (article 13.7 CDI) de l,Allemagne vers l,Espagne, il peut exister un pouvoir de privilège partagé pour les deux pays. En cas de double imposition, le contribuable a le droit d,appliquer en Espagne, à l,impôt sur le revenu des personnes physiques, la déduction pour double imposition internationale.

En plus de ceux évoqués ci-dessus, la Convention énumère d,autres types de revenus (avantages commerciaux, revenus du travail, artistes et sportifs, fonctions publiques, autres revenus ...), dont le traitement se retrouve dans le texte de la même.

  III-OBLIGATION D,INFORMATION SUR LES ACTIFS À L,ÉTRANGER

Les personnes résidant en Espagne doivent informer l,administration fiscale espagnole de trois catégories différentes d,actifs et de droits situés à l,étranger:

- Comptes dans des institutions financières situées à l,étranger

- Titres, droits, assurances et revenus déposés, gérés ou obtenus à l,étranger

- Immobilier et droits immobiliers situés à l,étranger

Cette obligation doit être remplie, à l,aide du formulaire 720, entre le 1er janvier et le 31 mars de l,année suivant celle à laquelle se réfèrent les informations à fournir.

Il n,y aura aucune obligation de déclaration sur chacune des catégories de biens lorsque la valeur de l,ensemble de biens correspondant à chaque catégorie n,excède pas 50 000 euros. Une fois la déclaration informative présentée par une ou plusieurs des catégories de biens et de droits, la présentation de la déclaration dans les années suivantes sera obligatoire lorsque la valeur aura connu une augmentation de plus de 20000 euros par rapport à celle ayant déterminé la présentation de la dernière déclaration. 

La loi réglementaire de l,IRPF et la loi fiscale générale établissent des conséquences spécifiques en cas de manquement à cette obligation d,information.

      Pour toute information complémentaire, vous pouvez appeler le numéro de téléphone de l,agence fiscale   901 33 55 33.

Toujours avec le caractère de fournir autant d,informations que possible via notre blog, nous espérons que dans le cas d,une relation directe avec cet article, vous avez fourni des éclaircissements sur l,accord établi entre les peuples allemand et espagnol.

 
 
 

Town

 
 

Type